Baladilamine

Le Dahira a été créé le 8 Mars 2009 à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD), sous l’égide du Cheikh Mouhiyidine Alpha Samba Diallo, par des étudiants habitant pour la plus part dans la région de Kaolack.
Le nom du Dahira Baladil Amine signifie la citésûre dans la sourate (Le Figuier), Dieu dit dans le coran : je jure par cette cité sûre. Et le Cheikh, nous charge de porter cette surêté jusqu’au sommet de la montagne lieu à partir duquel la contemplation de l’horizon flou et obscure sera possible afin de ne point déraper du droit chemin. De par notre slogan unificateur « Madjidoul Islam Fil Tawdoul Kalam », le Dahira porte la toge du diplomate et œuvre à prouver l’universalité de la religion musulmane. Ce credo assimilateur fait qu’aujourd’hui le Dahira compte plus de 150 membres dont des talibés Tidianes, Khadres, Mourides, Niassennes, Layennes et autres, rappelant une fois de plus que la dimension de la religion islamique transcende largement le cadre des reconnaissances confrériques et ces dernières ne demeurent que des branches de l’arbre. Ainsi le Dahira œuvre pour la paix, le volontariat, la solidarité et l’universalisme et ne cesse de leur considérer comme préoccupationpremière.

Activités du Dahira

Chaque année le Dahira Baladil Amine organise une grande conférence à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar dans la grande salle de l’UCADII, participe au Gamou de Sagne Bambara avec des expositions sur la vie et l’œuvre des saints hommes. Il anime des conférences, des thés débats, s’active sur les évènements qu’organise notre révérant Cheikh à l’instar d’Ashoura, Badr, FatkhouMaaka et le ziara annuelle de MedinatoulDieylani. Et enfin le Dahira fait des consultations gratuites pour les pèlerins durant le Gamou.

Perspectives

Le Dahira a comme objectifs de :
  • Vulgariser les activités de Cheikh Mouhdine dans tous les domaines.
  • Traduire les conférences et les œuvres de Cheikh Mouhidine dans les langues internationales.
  • Porter haut et fort le flambeau de l’unité et de l’universalité qu’incarne l’Islam.
  • Pérenniserles liens forts séculaires qui existaient entre nos différents chefs religieux.
  • Cristalliser les opinions à des fins utiles et salvatrices.
  • Œuvrer encore une fois àdémontrer l’unitéqu’enseigne la religion musulmane.
     Ousseynou Diallo – Président de Baladil Amine